La Confédération

La Jeunesse au Plein Air du Bas-Rhin relaie les actions nationales de la JPA et propose des actions spécifiques dans le Bas-Rhin : l’Espace Ressources Loisirs et Handicap et des manifestations en faveur des colonies de vacances.
La Jeunesse au Plein Air est partenaire des actions éducatives de l’école.

Le réseau laïque pour des vacances et des loisirs éducatifs

Des valeurs

Laïcité – Solidarité – Citoyenneté,  pour un projet de transformation sociale

Des convictions

L’école, la famille et les loisirs sont trois temps, trois espaces, trois acteurs complémentaires d’une éducation globale. L’éducation se prolonge pour tous, tout au long de la vie, au travers de la formation, des expériences, des rencontres et des échanges. Les loisirs et les vacances constituent des temps essentiels dans le développement de l’enfant. Ils sont sources d’éducation, de plaisir, de découverte et de lien social.

Une action globale et des synergies

En 1938, des associations, toutes créées par des enseignants, agissant dans et autour de l’école, ont éprouvé le besoin de fonder une confédération, qui deviendra ensuite  la Jeunesse au Plein Air, un lieu de rencontre et de dialogue où elles repensent en permanence un projet éducatif global fondé sur les valeurs de la laïcité.

Elles travaillent en cohérence sur le temps scolaire et le temps des loisirs : stages de formation continue des enseignants sur la citoyenneté, la coopération, la protection de l’environnement, groupes « philo à l’école », formation de délégués, accueil d’enfants en situation de handicap, formation d’animateurs….

La Jeunesse au Plein Air du Bas-Rhin mène des actions
  • pour compléter et diversifier les actions sociales :
  1. Bourses d’aide  au départ en classes de découvertes (partenariat ANCV)
  2. Bourses d’aide au départ en colonie de  vacances  et accueils de loisirs sans hébergement
  3. Partenariat avec les Restos du Cœur,
  4. Dans le cadre de l’Espace Ressources Loisirs et Handicap : aides financières (ANCV) pour l’accueil d’enfants en situation de handicap  dans les structures de vacances et de loisirs, recherche et formation d’accompagnateurs individuels, préparation de l’accueil dans les colonies de vacances, information et formation des professionnels sur l’accueil des enfants en situation de handicap dans les accueils de loisirs …
  • pour éduquer à la solidarité et faciliter le départ de tous les enfants en colonies de vacances :  organisation d’une Campagne de solidarité annuelle dans tous les établissements scolaires publics, dont le produit est redistribué sous forme de bourses d’aide au départ en colonies de vacances, et mise à la disposition des enseignants d’outils pédagogiques sur la solidarité.

La liste des membres de la Jeunesse au Plein Air du Bas-Rhin

Des organisateurs de colos et d’accueils de loisirs 

Des mouvements pédagogiques

  • Les CEMEA (Centres d’entraînement aux méthodes d’éducation actives)
  • L’OCCE (Office central de la coopération à l’école)
  • L’ADATEEP (Association Départementale pour les Transports Educatifs de l’Enseignement Public)

Des représentants de l’éducation Nationale

  • L’Inspecteur d’Académie
  • La santé scolaire
  • Les syndicats (SE/UNSA , UNSA EDUCATION, SNES-FSU, Syndicat national des inspecteurs de la jeunesse et des sports)
  • Les mutuelles (MGEN,  MAE)

Des représentants de parents

  • La FCPE (Fédération des Conseils de Parents d’Elèves)
  • L’APEEIMC (Association Parentale d’Entraide aux Enfants atteints d’une Infirmité Motrice Cérébrale)
  • L’AFL (Association des Familles Laïques d’Alsace)
  • L’APAJH ( Association pour Adultes et Jeunes Handicapés)

 

L’histoire de la Jeunesse au Plein Air

Des hussards noirs de la République à une fédération laïque de 43 organisations.

Héritière des « Hussards Noirs »

La Jeunesse au Plein Air est l’héritière des « Hussards Noirs de la République », premières générations d’instituteurs attachés à former des hommes libres, capables à la fois de mener leur propre vie, sans dogmatisme, et à organiser la vie du groupe auquel ils appartiennent, dans le respect de chacun.

Des associations complémentaires de l’école

Ensuite d’autres espaces éducatifs fondés sur les mêmes valeurs, se sont ouverts. Des militants issus de la mouvance laïque ont créé des associations dont les objectifs visaient à compléter, à renforcer, à diversifier les actions menées dans le cadre de l’école. Ainsi sont nés la Ligue de l’Enseignement (les FOL, Fédération des Oeuvres laïques, en sont les déclinaisons départementales), les PEP (Pupilles de l’école publique), l’OCCE (Office central de la coopération à l’école), les Francas (Fédération de Centres de Loisirs), les clubs Léo Lagrange, les EEDF (Eclaireuses Eclaireurs de France), la FUAJ (Fédération unie des auberges de jeunesse), et un organisme de formation : les CEMEA (Centre d’entraînement aux méthodes d’éducation active).

1938 : création de la Jeunesse au Plein Air

Avec l’avènement du Front Populaire et l’apparition des congés payés est apparu le concept de « vacances » qui a été défini comme un temps d’épanouissement et de construction de l’individu.

Le développement des vacances collectives d’enfants crée le besoin de réglementer les séjours dans un souci de sécurité. Les associations engagées dans ces actions se sont fédérées afin de se donner un lieu commun de réflexion  et de dialogue pour repenser ensemble le projet d’éducation globale auquel elles contribuaient.

C’est ainsi qu’en 1938 est née la FNOLVEA  (Fédération nationale des œuvres laïques de vacances d’enfants et d’adolescents), qui deviendra la Jeunesse au Plein Air en 1959. Sa mission est de coordonner les actions de chacun et de veiller à la mise en place de vacances de qualité, accessibles à tous.